Pour la Bonne Humeur

4.90 21.90 

Avec son parfum frais de citron et de pamplemousse allié au thé vert, cette création a de quoi vous mettre de bonne humeur pour toute la journée ! La rhubarbe quand à elle rajoute un soupçon d'originalité dans ce cocktail matinal !

Sachet de théPoids : au choix ci-dessous.

Clear selection
Découvrez également

Cup

Composition du thé Pour la Bonne Humeur : thé vert Sencha au parfum naturel de citron, zestes de citron, myrte, morceaux de rhubarbe, pamplemousse, fleurs de tournesol.

Leaf

Temps d’infusion : 2-3 minutes.


Cup

Dosage : 1 cuillère à café par tasse.


Morning Clock 2

Température d’infusion : 70-80°C




Handpick

Récolte manuelle
En savoir plus


Faitrade

Commerce équitable
En savoir plus


UTZ

Agriculture durable
En savoir plus


sans parfum de synthèse

Sans parfums de synthèse, ni additifs
En savoir plus


En savoir plus sur...

Le thé vert est un thé dont l’oxydation n’est que très légère, cela lui permet de mieux conserver ses propriétés et d’être meilleur pour la santé.
Alors qu’en Occident on consomme majoritairement du thé noir, le thé vert est nettement plus populaire au Japon et en Chine pour des raisons autant culturelles que thérapeutiques. Néanmoins aujourd’hui cette tendance tend à s’équilibrer avec une consommation en progression. De plus le thé vert est moins riche en théine/caféine que le thé noir. Vous pouvez donc le consommer toute la journée ainsi que durant un repas.

Notre thé vert parfumé est naturellement aromatisé avec des fruits, des fleurs, des épices ou des huiles essentielles alimentaires. Nous nous interdisons formellement de travailler avec des producteurs qui emploient des parfums ou arômes de synthèse.

Nous proposons également des thés parfumés avec nos propres recettes Maison, c’est pourquoi nous avons un large éventail de parfums allant du plus classique au plus étonnant.

Tout d’abord on récolte le thé vert exclusivement à la main, que l’on laisse reposer et sécher par la suite (ce temps est extrêmement variant d’une plantation à une autre).
La dernière étape est le séchage par chauffage des feuilles. On cherche à produire un choc thermique afin de stopper le processus d’oxydation de la feuille de thé, car plus le thé est oxydé plus il est fort.
Cette technique se décline en deux méthodes :

  • en Chine, on utilise de grandes bassines de cuivre (des Wok) que l’on place au-dessus d’un feu doux. On parle de torréfaction. Cette technique qui s’avère quelque peu destructive envers les vertus et les propriétés pour la santé du thé a pour avantage de nettement développer le goût et les propriétés organoleptique du thé.
  • au Japon, on passe les feuilles de thé vert au travers de jets de vapeur. On parle alors d’étuvage. Cette méthode qui développe beaucoup moins le goût que la manière chinoise a pour avantage de protéger tous les bienfaits du thé vert. Elle produit des thés plus subtils et délicats. On réserve généralement cette technique pour le thé nature et d’origine.

Note : à La Maison des Arômes tous nos thés verts parfumés sont élaborés sur une base de sencha. Cela signifie que les feuilles sélectionnées sont toujours les plus “fraîches” et correspondent à celles situées sur la sommité de l’arbre. Nous n’utilisons pas de bancha pour nos thés parfumés. Ce choix est dicté par le simple fait que le sencha, bien que plus doux, possède moins d’amertume et une capacité organoleptique (gustative) bien supérieur au bancha.

Le thé vert est utilisé depuis des milliers d’années en Chine, au Japon et dans de nombreux pays asiatiques pour ses vertus sur la santé. Pourtant ce n’est qu’au cours des dernières années, que des études ont progressivement démontré les bienfaits de cette boisson. Ainsi, on sait aujourd’hui qu’il réduit le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) et possède un effet contre certains cancers. Il permet également d’améliorer la mémoire et aurait même un effet protecteur contre la maladie d’Alzheimer.

La plupart des effets bienfaisants du thé sont dus à des composés phénoliques appelés catéchines (EPGC), ainsi qu’a sa teneur en polyphénols antioxydants, en théanine et en Vitamine C. A noter que le thé vert contient en moyenne 10 fois plus de catéchine que le thé noir et 2,5 fois plus qu’un thé Oolong.

Parmi les effets bénéfiques les mieux reconnus on peut citer : le ralentissement du vieillissement cellulaire (antioxydant), la lutte contre le mauvais cholestérol, le maintient d’une hygiène bucco-dentaire (anti-bactérien et anti-fongique), force et brillance pour les cheveux, effet désintoxiquant, augmente la sensibilité à l’insuline (baisse du risque de diabète de type 2), désacidifiant, anti-caries dentaires…

Pour profiter de ces effets bénéfiques, il est nécessaire de boire au moins deux tasses de thé vert par jour et ce quotidiennement. L’important n’étant pas la quantité du thé mais bien sa qualité (boire du thé en sachet aura, par exemple, peu d’effets). De même pour profiter au maximum des vertus que peuvent apporter les feuilles de thé vert, il n’est pas conseillé d’ajouter du sucre ou du lait dans votre tasse, ni de faire bouillir l’eau. En cas de doute, vous pouvez consulter notre guide d’infusion.

La consommation quotidienne du thé vert est néanmoins contre-indiquée pour les personnes souffrant de carences en fer. En ce cas les thés taniques et le temps d’infusion de plus de deux minutes sont déconseillés. Si vous rencontrez ce problème, préférez un thé vert japonais et nature.

On distingue généralement les thés verts de Chine de ceux du Japon (qui lui ne produit que du thé vert). Cette classification est historique et tend à s’effacer pour certains cas. Aujourd’hui par exemple, un sencha peut aussi bien provenir de Chine que du Japon.

Les thés verts de Chine :

  • le Chun Mee, est un beau thé vert avec de petites feuilles pour un excellent thé de détente. En mandarin Chun Mee signifie « sourcil précieux », à cause de sa ressemblance avec la forme classique des sourcils des femmes chinoises. Il est produit un peu partout, mais surtout dans le Hunan.
  • le Gunpowder, est un classique absolu. C’est le thé vert le plus consommé au monde. Son nom de Gunpowder (poudre à canon en français) provient de sa forme caractéristique semblable aux balles de poudre de jadis. Cet aspect particulier est dû à la technique de séchage des feuilles. Il est produit dans la province de l’Anhui et dans celle du Zhejiang. On peut le consommer nature, mais il entre surtout comme ingrédient de base du thé à la menthe comme dans Le touareg.
  • le Lon Jing, est produit de la province du Zhejiang. Le Long Jing est sans doute le plus connu des thés verts chinois de qualité. Son infusion a des saveurs très fruitées.
  • le Lung Ching, ou puits du dragon est un thé vert très aromatique qui donne une infusion fruitée au parfum intense et long en bouche. La forme caractéristique des feuilles du « Puits du Dragon » est obtenue par chauffage dans le but de stopper la fermentation.
  • le Pi Lo Chun, ou spirale de jade du printemps provient de la province de Jiangsu

Les thés verts du Japon :

  • le sencha, est le thé vert le plus produit au Japon. Celui-ci possède un parfum végétal particulièrement développé.
  • le bancha, ou « thé ordinaire » en japonais est à base de feuilles de la quatrième récolte (d’été et d’automne). Quoique ne manquant pas de caractère, sa saveur est moins délicate qu’un sencha. Il est aussi moins riche en vitamines mais est le plus riche en antioxydants.
  • le genmaicha, est un mélange de bancha et de grains de riz grillés (genmai).
  • le gyokuro, est considéré comme un des meilleurs thés japonais. On l’obtient en recouvrant les théiers de bâches en paille les deux ou trois semaines précédant la première cueillette. En « ombrant » ainsi les plants, on augmente la teneur en chlorophylle des feuilles, conférant à la boisson une saveur d’algues typique et très douce.
  • le kukicha, est un mélange de feuilles ainsi que de tiges de feuilles (kuki).
  • le matcha, n’est pas réellement un thé puisqu’il s’agit d’une poudre de thé vert très fine. Il est essentiellement produit au Japon, dans la région de Aichi. Le matcha n’infuse pas mais doit être battu dans de l’eau chaude avec un fouet pour créer une émulsion. Le matcha s’est popularisé en Europe pour son usage dans la pâtisserie.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Pour la Bonne Humeur”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *