Hibiscus

4.50 

L’hibiscus est la plante des pharaons ! Cultivé dans l’Afrique entière ainsi qu’en Orient son utilisation est aussi multiple que ses noms : Carcadé, Karkade, Bissap, Thé Rose d’Abyssinie, Oseille de Guinée. Il peut s’employer en infusions (chaude ou froide), sauces, gelées…

Sachet de théPoids : 100g

UGS : 2611 Catégories : , , Étiquette :
Découvrez également

Nom latin : hibiscus sabdariffa flores.
Famille botanique : /
Emplois : tonique général
Approche holistique : tonique général, antispasmodique

Cup

Utilisations : antiseptique urinaire, diurétique. Les fleurs remédient aux douleurs menstruelles. L’hibiscus est recommandé pour lutter contre l’ hypertension et le cholestérol.

Leaf

Temps d’infusion : 10 minutes.


Cup

Dosage : 1 à 2 cuillères à café par tasse pour une infusion.


Morning Clock 2

Température d’infusion : 100°C




Handpick

Récolte manuelle plein champs ou cueillette sauvage.
En savoir plus


Faitrade

Commerce équitable, circuit court.
En savoir plus


UTZ

Qualité médicinale, non ionisé, sans pesticides ni métaux lourds.
En savoir plus



Un peu d’histoire…

On consomme l’hibiscus sous forme d’infusion en Afrique de l’Ouest ainsi qu’en Orient depuis des millénaires. Le carcadé, cette boisson bue chaude ou froide très prisée en Égypte fut le breuvage de plusieurs dynasties de pharaons.

On utilise également ces fleurs en offrandes lors de diverses cérémonies dédiées à Kâlî en Inde.

L’infusion d’hibiscus produit une boisson rouge, bue fraîche et sucrée. Au Sénégal ainsi qu’en Mauritanie il est possible de trouver cette boisson sous des noms divers comme le célèbre Coc’Afrique ou encore Seille en Guinée, Roselle en Jamaïque et Aqua de Jamaica au Mexique). Il s’agit une boisson riche en acide ascorbique, ce qui lui confère son goût acidulé.

A table :

L’hibiscus s’utilise en infusion pour colorer ou aromatiser les plats. Il est également possible de réaliser une gelée, une sauce ou une compote avec une belle couleur pourpre. Elle possèdent un fort pouvoir colorant et il s’agit de l’ingrédient de base du traditionnel bissap ou carcadé.

Pour réaliser du bissap, faites infuser la plante et ajoutez de la menthe ainsi qu’une pointe gingembre.
Pour réaliser le carcadé, faites infuser la plante pendant toute une nuit puis sucrez et consommez bien frais.

En cosmétique :

L’hibiscus s’utilisent dans le bain et l’on en extrait aussi de l’huile.

En savoir plus...

L’infusion classique :

Pour préparer une bonne infusion d’herboristerie, il convient de verser de l’eau frémissante (jamais bouillante) sur la plante. L’eau utilisée doit être parfaitement potable et de préférence faiblement minérale. Un récipient couvert est préférable afin de pas perdre les parties volatiles de la plante, en particulier lorsqu’il s’agit de fleurs. Ainsi si vous avez l’occasion optez pour une théière, tisanière ou bien une casserole en inox avec couvercle (évitez le fer et l’aluminium).
Laissez infuser puis filtrez ensuite à l’aide d’une passoire, d’un filtre ou d’une boule à thé.
Pour une infusion optimale, la plante doit avoir “de l’espace”. Si vous utilisez une boule à thé ne la remplissez donc pas jusqu’à ras bord !

L’infusion du puriste :

Pour cela mettez les plantes dans une casserole, directement dans l’eau froide.
Allumez le feu, puis éteindre juste avant le point d’ébullition.
On couvre la préparation, puis on laisse infuser le temps nécessaire.
Avant de servir récupérez l’eau condensée dans le couvercle.
Cette méthode douce et respectueuse des plantes, permet une libération plus optimales des principes actifs.

Boire des infusions est sain, mais cela n’est pas toujours anodin. Pour sa propre santé on ne peut pas faire n’importe quoi avec les plantes sous peine de se rendre malade. Voici quelques conseils afin d’utiliser au mieux vos plantes :

  • Choisir une eau 100% potable et faiblement minérale
  • Ne pas faire bouillir votre, ni vos plantes (cela est trop agressive). Dans le cas des plantes fragiles, préférez une macération à froid.
  • Ne pas sucrer. Même si le goût est horriblement amer, cela est contre productif.
  • En cas de doute, s’abstenir de mélanger des plantes soi-même.
  • Toujours demander les contre-indications avant consommation. Certaines plantes sont à proscrire chez les enfants, femmes enceintes…
  • Ne jamais surdoser. Généralement 2 à 3 tasses par jour. Cela est valable pour la quantité de plante infusée et de tasses par jour.
  • Optez pour une consommation réduite mais régulière (c.f la règle d’Arndt-Schulz). Une tasse par jour est plus efficace que 3 litres tous les 6 mois !
  • Ne laissez pas “trainer” vos infusions. Buvez-les dans l’heure d’infusion.
  • Respectez la fenêtre thérapeutique (pensez à faire des pauses dans vos cures).
  • Choisissez le moment et la durée de prise en fonction du but recherché et non du confort personnel. Certaines plantes sont plus efficaces à jeun, alors que d’autres doivent se prendre avant un repas.

En France, en vertus du décret numéro 2008-841 du 22 août 2008 relatif à la vente au public des plantes médicinales inscrites à la Pharmacopée, la vente des plantes médicinales (inscrite à la pharmacopée) est réservée aux pharmaciens. A l’exception de 148 espèces libérées et d’une centaine d’aromates et épices. Cette liste est consultable, en cliquant ici.

Les produits commercialisés par La Maison des Arômes ne peuvent se substituer à un régime alimentaire varié et équilibré ni à un mode de vie sain. Ces produits sont destinés à un usage physiologique “de confort” uniquement et non médicinale, ni thérapeutique. Dans le cadre d’un traitement curatif merci de consulter un médecin ou un herboriste qualifié.

Tenir hors de portée des enfants, à l’abri de la chaleur et de l’humidité. Ne pas excéder la dose indiquée.


Le Petit Herboriste
Le Guide Familiale des plantes médicinales
Wikipédia
Producteurs et fournisseurs.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Hibiscus”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *