Sencha du Japon Uji

6.10 11.90 

4.00 out of 5

Au cours du XIIe siècle, le moine japonais Eisai ramena des graines de thé de Chine, qui ont ensuite été plantés dans la région environnante d’Uji (Kyoto ). Ceci est considéré comme la naissance d’Uji – Cha (Kyoto ) et, avec elle, la culture du thé japonaise. Ce sencha Uji est un hon-sencha ou “sencha véritable” cultivé, récolté et transformé dans les règles de l’art.

Origine : Japon – Uji (Wazuka)
Cultivar : Uji-midori
Étuvage traditionnelle : futsumushi

Sachet de théPoids : au choix ci-dessous.

Clear selection
Découvrez également

Leaf

Les feuilles du sencha du Japon Uji sont coupées et plates d’un vert foncé.


Cup

Infusion légère et lumineuse, très aromatique.


Caractéristiques du jardin de thé

Ce thé sencha du Japon provient d’un jardin de la préfecture de Kyoto sélectionné pour la qualité de sa production.

Badge Bio

Le sencha du Japon est issu de l’agriculture biologique.



Leaf

Temps d’infusion : 2 minutes.


Cup

Dosage : 1 cuillère à café par tasse.


Morning Clock 2

Température d’infusion : 65-70°C




Handpick

Récolte manuelle
En savoir plus


Faitrade

Commerce équitable
En savoir plus


UTZ

Agriculture durable
En savoir plus



En savoir plus sur...

Historiquement le Sencha du Japon Uji est un thé impérial provenant de la province d’Uji (Japon) prés de Kyoto. Il s’agit, selon la tradition, du berceau même de la culture du thé dans le pays.

Après la récolte, les feuilles sont rapidement sont passées à la vapeur afin de figer toute la complexité aromatique et de conserver sa couleur vert émeraude. On les roule ensuite sous la forme de petites aiguilles d’un vert sombre et profond. C’est cette technique particulière qui lui permet de conserver une forte teneur en polyphénols, antioxydants et catéchine.

Authentique, il tend à développer des notes fraîches et finement iodées qui s’équilibrent dans un somptueux rappel floral. Ses feuilles tendres et délicates de ce sencha du Japon apportent de plus une légère amertume sans pour autant être acide. Ce thé est réputé pour sa liqueur qui caresse le palais, offrant rondeur et complexité en bouche.

Délicat et raffiné le sencha du Japon Uji est un thé de détente et de bien-être par excellence, que l’on peut également déguster glacé.

Astuce : nous recommandons de conserver ce thé au réfrigérateur dans une boite hermétique. Le sencha du Japon étant un produit “frais”, étuvé et non fermenté, cela permet une meilleur conservation de ses propriétés.

 


Si la technique de récolte et de production du sencha au Japon est historiquement d’inspiration chinoise, à Uji elle fut élevée au rang d’art ! C’est le principe de la célèbre “Méthode d’Uji”. Celle-ci vint du moine japonais et maître Zen Eisai au XIIe siècle, qui ramena des graines de thé de Chine (Yabukita) pour ensuite les planter dans la région d’Uji qui fut à l’époque une capitale impériale.
On dit qu’Eisai a popularisé la culture et la consommation du thé vert au Japon pour des raisons de bien-être et de santé. Cette boisson était vue comme une aubaine car possédant une saveur délicieuse, des pouvoirs de guérison hors du commun et soutenant la pratique populaire de la méditation. Lui-même était un fervent adepte de son utilisation médicinale et en soutient à la méditation. En 1214, il écrit le premier livre sur le thé vert qui fut offert comme cadeau au Shogun.

Cette technique fut ensuite perfectionnée par les disciples d’Eisai (notamment Myoé Shonin, élève d’Eisai) et toute une génération de moines. A l’époque au Japon, l’habitude était de réduire le thé en poudre (Matcha ou Tencha) et non pas de le consommer en feuilles à la chinoise.

Ainsi au cours du temps, des efforts et des essais une grande variété de méthodes de production de thé vert est apparue au Japon, avec des méthodes différentes selon les préfectures. Mais une invention essentielle fut mise au point en 1738 par Nagatani Soen. Ce maître de Thé originaire d’Uji inventa une nouvelle méthode de préparation des feuilles de thé. Sa méthode consistait à rouler les feuilles rapidement après le processus d’étuvage à la vapeur. Grâce à cette méthode, le processus de fermentation est arrêté et le roulage permet que les feuilles retiennent l’essentiel des composants chimiques médicinaux. Les parois des cellules sont brisées par le roulage (avec des cylindres ou à la main) ce qui améliore considérablement l’extraction des substances au contact de l’eau chaude. Une révolution en terme d’effets sur la santé. Cette méthode, dite “Uji-Seiho” est encore utilisée aujourd’hui pour la production de sencha du Japon.


Le thé vert est utilisé depuis des milliers d’années en Chine et au Japon pour ses vertus sur la santé. Pourtant ce n’est qu’au cours des dernières années, que des études ont progressivement démontré les bienfaits de cette boisson. Ainsi, on sait aujourd’hui qu’il réduit le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) et possède un effet contre certains cancers. Il permet également d’améliorer la mémoire et aurait même un effet protecteur contre la maladie d’Alzheimer.

La plupart des effets bienfaisants du thé sont dus à des composés phénoliques appelés catéchines (EPGC), ainsi qu’a sa teneur en polyphénols antioxydants, en théanine et en Vitamine C. A noter que le thé vert contient en moyenne 10 fois plus de catéchine que le thé noir et 2,5 fois plus qu’un thé Oolong.

Parmi les effets bénéfiques les mieux reconnus on peut citer : le ralentissement du vieillissement cellulaire, la lutte contre le mauvais cholestérol, le maintient d’une hygiène bucco-dentaire, force et brillance pour les cheveux.

Pour profiter de ces effets bénéfiques, il est nécessaire de boire au moins deux tasses de thé vert par jour et ce quotidiennement. L’important n’étant pas la quantité du thé mais bien sa qualité (boire du thé en sachet aura, par exemple, peu d’effets). De même pour profiter au maximum des vertus que peuvent apporter les feuilles de thé vert, il n’est pas conseillé d’ajouter du sucre ou du lait dans votre tasse, ni de faire bouillir l’eau. En cas de doute, vous pouvez consulter notre guide d’infusion.

La consommation quotidienne du thé vert est néanmoins contre-indiquée pour les personnes souffrant de carences en fer.

Carte - Sencha Uji


Grand cru et roi du thé vert, le sencha est au Japon la variété la plus cultivée et la plus consommée dans le pays. La plus grande partie de la production est destinée à la consommation locale (95%), tandis qu’à peine 5% est réservée pour l’exportation. Ce phénomène explique en partie son prix et sa rareté. De plus c’est également la variété la plus populaire en Europe, autant pour son goût que ses vertus.

Au pays du soleil levant “Sen” signifie “servir ou brasser” avec de l’eau chaude et “ko-cha” signifie «thé». Le sencha existe dans une grande variété de qualités et de prix. Plus la feuille est sombre et fine, plus la qualité du sencha est élevée. Une Maison de thé sérieuse se doit d’indiquer systématique l’origine ainsi que la date de récolte, et parfois le cultivar.

Production et récolte du sencha du Japon Uji, quelques informations

Dans un premier temps le sencha est exposé à la pleine puissance du soleil dans les champs de thé, ce qui donnera par la suite sa forte teneur en catéchine et théanine. Pour faire un thé de qualité les jeunes pousses, et uniquement celles du haut de l’arbre, sont toujours récoltées à la main durant le printemps (première récolte ou first flush en anglais). Par la suite et selon la méthode japonaise, les feuilles de sencha du Japon ne sont pas torréfiées mais étuvées à la vapeur d’eau. Cette technique particulièrement délicate et fastidieuse est beaucoup plus respectueuse de l’intégrité de la plante que celle employée traditionnellement pour les thés verts de Chine (les feuilles sont torréfiées à très haute température dans de grandes poêles).
Le but de l’étuvage est d’empêcher le processus naturel de fermentation. C’est pour cela que le sencha Uji est un produit “frais” non oxydé et faible en théine.

Pour ce faire, les feuilles sont tout d’abord exposées à de la vapeur d’eau entre 10 et 30 secondes en moyenne puis tamisées et séchées à l’air chaud. Elles sont enfin progressivement roulées (toujours à la main) en forme d’aiguilles, ce qui permet de rompre les cellules des feuilles et de développer leurs propriétés gustatives et médicinales.

Un sencha du Japon digne de ce nom peut être un assemblage de plusieurs cueillettes mais doit posséder une traçabilité exemplaire quand à la date et région de production. Méfiez-vous des marques qui ne commercialisent que du “Sencha” sans autres informations complémentaires.


Le sencha du Japon Uji peut se consommer toute la journée chaud, ou bien glacé. Il accompagne très bien un petit-déjeuner léger ou un repas du soir. Vous pouvez bien entendu le déguster au cours d’un repas asiatique, mais pas uniquement. L’essayer, c’est l’adopter !

1 avis pour Sencha du Japon Uji

  1. 4 out of 5

    :

    Complexe et aromatique, une pure merveille ! Il est seulement dommage qu’il ne soit pas disponible toute l’année.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *